Mon Déjà-V(éc)u.

Le Déjà-vu et le Déjà-vécu, est-ce normal, docteur ?

Oui, c’est normal, ce n’est pas du surnaturel, même si on ne l’explique pas pour l’instant. Par contre les explications des spécialistes me font marrer ! Ce n’est pas le cerveau en cause, mais un problème d’espace-temps plutôt, d’univers parallèles. Pas sur pour mes explications, mais je ne vois rien d’autre qu’une brouille dans la théorie des cordes parce que sinon j’ai un problème avec mon cerveau, un décalage d’une heure entre la question et la réponse et pas d’explications pour mes témoins !

j’ai vécu cela pendant plus d’un an, et je croyais devenir fou, car avant ce Déjà-Vécu, il y avait du vécu, venu de je ne sais d’où .

En vacances en juillet 70 dans le sud, mon père a péché au harpon une raie-torpille! La seule ! il est sorti de l’eau avec ce poisson électrique et sur la plage, en prenant la flèche, il s’est électrocuté et son arythmie est apparue. Il s’est reposé dans la chambre de notre tente. A midi exactement, le jingle des infos de RMC est lancé. A ce moment là, je sais ce qui va se passer une heure pile poil après, et le dis à ma mère. Elle ne me croit pas. Je lui dis alors exactement, dans l’ordre chronologique, ce qui va se passer une heure après : quand RMC donnera l’heure, papa se lèvera, Danielle ( ma sœur ) ouvrira la porte de la tente pour rentrer, tu me posera mon morceau de raie dans l’assiette et le marchand de glace ( les gros cubes débités) qui aura deux heures de retard klaxonnera pour nous avertir de sa présence. Ma mère prend cela à la rigolade. Une heure après : ta ta tata ta… » RMC bonjour, il est une heure!!! « , et mon père se lève ( regarde, maman ) , ma sœur entre ( regarde), ma mère pose le poisson dans mon assiette ( regarde ) et je lui dis « écoute » ! Et le marchand de glace klaxonne . Que des coïncidences, me dit-elle ! Sauf que je savais cela parce que je l’avais déjà vécu, mais ce souvenir me paraissait très loin !

Le jour où je devins fou… Entre le drame à la plage et la chambre où mon père se reposera, il pose, la torpille ou raie électrique en main, dans un camping de La Couronne.

 

Un mois plus tard, je vais voir mon meilleur ami chez lui. Sa mère me dit qu’il est malade, mais que je peux aller le voir dans sa chambre.

C’est la première fois que j’entre dans sa chambre. A peine devant lui, je m’adosse à une armoire et me pince le doigt. Je cris  » encore ?  » et me rappelle que je me suis déjà pincé le doigt chez lui. On en parle et on arrive à la conclusion que je rêve, car c’est bien la première fois….!

Après ce jour là, ce fut l’enfer ! Tous les jours je me disais que cela était déjà arrivé, même si je savais que cela n’était pas possible et cela a duré plus d’un an, pendant lequel je ne comprenais pas ce qui m’arrivais. Personne ne me croyait, et pourtant je ne rêvais pas ! Je pensais donc que j’étais fou. Et cela c’est calmé.. jusqu’en août 81.

Je connaissais ma femme depuis trois mois, et je lui avais parlé de mon Déjà-Vécu. Ca la faisait sourire…  jusqu’en Août, au Camping Municipal de Metz-Plage. En sortant un matin du camping, je sens un accident ou un blessé, et je sais que je l’ai déjà vécu… Je le dis à ma future femme qui m’écoute mais ne dit rien. On marche, rentrons dans un café vers midi, et rencontrons un ami. Il nous dit qu’il va chercher des frites pour trois et part. On ne le revoit pas ce jour là. Quelques heures après, devant le camping, je sens la mort. Je le dis à ma femme qui me demande d’arrêter… On ouvre la porte de la tente et soudain apparaissent des maîtres-nageurs en zodiac. Ils viennent de récupérer un cadavre flottant dans la Moselle. Notre voisin de tente ! Ma femme est surprise autant que moi. Juste après, on téléphone d’une cabine au copain pour savoir pourquoi on ne l’a pas revu, et c’est sa mère qui nous annonce qu’il a eu un accident de voiture et s’est blessé au genou !

En 2010, je parle au travail de cette journée à un collègue qui est venu chercher un produit pour un client. Il sourit… Il part… Mais le produit reste. Je le prend et le ramène au collègue en souriant et regarde le client qui vient vers lui ! C’est le copain dont je viens de lui parler et que je n’ai pas revu depuis des années !

Mais ce n’est pas tout. Quelques jours avant le massacre au Bataclan, je sens qu’il va se passer quelque chose de grave. J’écris à un ami de Facebook, écrivain de livres sur le surnaturel, pour l’avertir.

Il ne me répond pas. Je poste alors le message sur ma page Facebook.

Là, je me trompe, c’est le 9/11 et non pas le 11/11 que j’envoie mon premier message. Par contre c’est à 11h11…

Mais encore…

En vacances dans le pays basque avec des amis, le père de l’un d’eux nous propose de visiter Biarritz, que nous n’avons jamais visité… On se balade dans la ville , et soudain j’ai en tête la photo d’une belle maison cossue aux volets verts. Je dis à ma femme que j’ai eu une vision de déja-vu et je lui décris la maison. Notre chauffeur tourne à droite et aussitôt apparait ma maison !

Puis viennent au long de ma vie des impressions, des choses qui risquent de se produire, car je ne sais pas si c’est une véritable impression de déjà-vécu, ou si c’est moi-même qui m’ancre dans ma tête de fausses impressions. C’est impossible avant de la savoir, seul la réalité confirmée de l’impression me le dira. Si j’ai 6 numéros du Loto en tête, c’est pas parce que j’ai l’impression d’avoir déjà joué ces numéros, mais parce que j’essaie d’avoir la main sur mes impressions. Mais la frontière est fine entre mon pouvoir et mon vouloir ! Alors quand je sens un accident pendant mon chemin sur la route, je ne le dis pas à ma femme car je ne sais pas si j’imagine ou si je ressens cette impression. Mais l’accident devient réel et je le dis à ma femme … après. L’avion qui tombe, le téléphone qui sonne, les répliques dans les films, je le sais parfois !

Un jour, en regardant le journal de TF1, je demande à ma femme si on prends des vacances en juillet ou en août et combien de semaines : la réponse vient du commentateur du journal : « les trois dernières semaines de juillet ». Choses faites !

Un jour , dans une fête, une amie vient nous voir à table et nous dis qu’elle va se marier, puis nous demande de trouver la date : dans la seconde je lui sors au hasard une date en Février… Elle me demande alors comment je le sais !!!

Je pense donc que les médecins spécialisés dans le cerveau , qui expliquent que le déjà-vu est un problème de réception dans les neurones ne sont pas dans le bon créneau, et que cela concerne plutôt les spécialistes du temps et de l’espace-temps.


Je suis sur que notre cerveau est plus complexe que prévu, que tout ne fonctionne pas seulement aux neurones et à la chimie, mais qu’il y a des énergies, des flux pas encore trouvés. Les épileptiques sont peut-être des personnes dont le cerveau ne comprend pas et n’arrive pas à analyser des faits de Déjà-Vécu ca les données qu’il reçoit ne sont pas les mêmes qu’il analyse. Les sensations de mort imminente ne sont pas surnaturelles, mais du naturel pas compris. Le tunnel avec de la clarté au bout ne sont, pour moi que l’éclairage au-dessus des têtes des patients, et les visages des morts seulement des souhaits des patients. Par contre se voir au dessus de soi-même est troublant…naturel mais incompris, donc troublant !


Je pense également que le déjà-vu est à l’image ce que le déjà-vécu est à la vidéo. Je pense aussi que les personnes qui pensent avoir déjà été quelqu’un d’autre dans une autre vie sont dans une Vérité à trouver, qui jouxte ma Vérité. Mais est-ce qu’un homme a déjà été une femme dans une autre vie, ou toujours un homme ?


Je pense encore que l’instinct des oiseaux est peut-être de revivre ce qu’ils ont déjà vécu, de façon plus précise que pour l’homme. Ils ont un jour pris un chemin, ils savent qu’ils doivent le reprendre car il le ressentent.


Je me demande parfois si les fous ne sont pas des personnes qui voient des images sorties d’ailleurs, et entendent des sons venu d’ailleurs !

Voilà, je suis persuadé que je vais devenir riche, et la méthode Coué ne marchant pas, j’espère que c’est une impression et non pas un souhait !

Bon, ne m’en voulez pas si je passe dans ma narration du présent au futur, au passé et à l’imparfait… depuis 70 j’ai pris l’habitude de me mélanger les temps.

Hier, je demandais à ma femme si Claude Brasseur n’était pas mort. Il vient de mourir aujourd’hui….le 22/12/2020.

Le 11/06/2021, avant de partir en vacances au Croisic, je regarde quelle est la place que j’aimerais avoir sur le plan du camping 5* et j’en trouve une. Le lendemain, en arrivant au camping, on me montre sur un plan l’emplacement du mobil-home pour mes deux semaines à passer…. Vous devinez ?

Laisser un commentaire