Sur la trace de la Chouette d’Or

Suite au procès fait par un chouetteur ( Yvon Crolet ) aux organisateurs du jeu , quand il y aura un expert qui vérifiera la présence de la statue dans son trou, je peux vous dire qu’il y aura une anomalie importante dans cette chasse : j’ai creusé le 4/7/2020 à 12h au dessus de la cache et trouvé une racine d’environ 30/40 cm semblable à une paille, avec ta tige vide de substance à l’intérieur, et l’extérieur fibreux et au 3/4 troué.

Comme c’était sur le retour de mes vacances, et que j’avais laissé ma famille 4 heures à Briançon, je devais aller la rechercher et rouler encore 8 h pour être chez nous.

Etant en plus fatigué par l’âge et par une nuit difficile, malade, et tête nue à midi sous un ciel sans nuage, j’ai décidé de laisser tomber le trou par sécurité.

Il est fort probable qu’un huissier passera avant moi sur la cache.

Mais tout d’abord, comment en suis-je arrivé là ?

En 1997, il était écrit sur le 3615 MANYA, dans la présentation du jeu, que les visuels étaient des plans ! A part moi, qui l’a lu ? Il fallait donc comprendre que les visuels étaient des rébus, sinon que comprendre de la présentation ? Les visuels sont une compilation de rébus, certains pour débuter le jeu, en gros plans, d’autres pour le finir. Certains sont des plans millimétrés et donnent la mesure, d’autres sont tirés de photos prises par MAX VALENTIN et sont la patte de Michel Becker.

Pour trouver la carte utilisable, il faut bien comprendre l’indication supplémentaire qui, décryptée, donne  » Gonfle, et ses avis prennent le large » , ce qui n’est pas très clairement dit ! Alors que la totalité des chercheurs comprennent qu’il faut une carte Michelin ( Gonfle comme le Bibendum des pneus Michelin, les avis étant le guide Michelin ), il faut comprendre aussi la suite de la phrase, qui nous dit qu’il prend le large, et que l’on s’éloigne si on prend une carte Michelin. Chose faite en achetant une carte Recta-Foldex qui nous confirme deux choses :

Les indices trouvés sur cette carte ne sont pas sur la carte Michelin, et donc il faut les y noter.

Le format des visuels est calqué sur les longitudes et latitudes formant des rectangles de la taille des visuels sur la carte Recta-Foldex.

Je me suis donc amusé à lire chaque mot de chaque rectangle de chaque page de l’Atlas Recta-Foldex ! Je trouve deux choses intéressantes .

Après avoir perdu quelques mois au premier de ces endroits, je découvre la clé de la chasse au second, et tout devient plus limpide.

Le 26 Décembre 1994, alors que le GIGN rentre dans l’avion détourné par des terroristes à l’aéroport de Marseille, je comprends les trois premières énigmes et les donne à Max Valentin, sur la bal les auteurs du minitel. Il me répond qu’il admire ma sportivité et ma combativité.


Voici donc la localisation de ma cache, faite le 26/7/2000 :

Un coeur naturel, mort à l’heure actuelle

Voici le trou de la cache fait le 4/7/2020 à midi :

Borne de 33 cm de côté.

L’énigme finale permettant de trouver la cache:

Une pelle qui désigne l’endroit de la cache. La borne toute à droite. Entre les deux se trouve plusieurs carrés de 33 cm.


Je tiens à préciser que 20 secondes après avoir faite la première photo, je me suis fais tirer dessus avec une balle pour gros gibier à raz de mon oreille gauche, dans le but de me faire peur ! La balle est toujours dans ce coeur, et la cartouche retrouvée brûlante sur mon retour dans des herbes sur une crête.


Si j’ai localisé la cache en 7 ans, c’est bien sur parce qu’elle était facile à trouver. Par contre, qu’une personne puisse trouver  » Le trésor d’ Orval  » me paraît suspect car la chasse est bien plus compliquée que celle des  » 12 énigmes de Sam Dalmas  » qui est déjà pas mal tordue et sujette à enquêtes :

https://lachouette.net/contrib/Mblond/Sur_les_traces_d_Orval.pdf

https://www.legrandmechantsouk.com/les-12-enigmes-de-sam-dalmas/.

Et comme on sait qu’il y a des arnaques sur les chasses au trésor…

Laisser un commentaire