Tu aimeras ton prochain



La France chrétienne disait : tu aimeras ton prochain comme toi-même….
Mais ca, c’était avant : migrants, roms, arabes, noirs, juifs, chinois —-)
Chacun pour soi et tout pour moi !

SarkoSarko



Je suis la peau du Peuple, et je ne veux plus me faire baisé par un nain puissant, un pantin qui se désarticule sous le choc des conneries qu’il raconte à son micro, un mafieux qui nous rackette au radar, un Roi qui bouffe sur le dos de ses serfs,