Histoires vraies,Humour,idée Le « paradoxe » du barbier

Le « paradoxe » du barbier



Un village ne compte qu’un barbier. Une enseigne à la devanture de sa boutique annonce ceci : «Je rase tous les hommes qui ne se rasent pas eux-mêmes et uniquement ceux-là.»

La question est : qui rase le barbier dans ce cas? S’il se rase lui-même, il ne suit pas son propre règlement de ne raser que les hommes qui ne se rasent pas eux-mêmes.

Alors on a le choix : le barbier est un menteur, le barbier est une femme, le barbier est un garçon pré-pubère, le barbier est imberbe, le barbier est Dieu, le barbier est un robot, le barbier n’existe pas, qu’est-ce qu’un barbier? Qu’est-ce qu’une barbe ?

A moins qu’un des hommes « qui ne se rasent pas eux-mêmes » vienne raser le barbier ?

Étiquettes : , ,

Zaime za !Zaime za !



Ze veux du couzcouz …Ze veux ze veux ze veux… Z’eczize du couzcouz ! Du vrai couzcouz à Zezette, avec de la zauzizze et de la merguez et de la zauze dans une grande aziette creuze avec des lizerrés zarzentés tout autour. Ze veux, z’eczize zt z’aurai. Zigné Zorro, le mari