Le « paradoxe » du barbier



Un village ne compte qu’un barbier. Une enseigne à la devanture de sa boutique annonce ceci : «Je rase tous les hommes qui ne se rasent pas eux-mêmes et uniquement ceux-là.»

La question est : qui rase le barbier dans ce cas? S’il se rase lui-même, il ne suit pas son propre règlement de ne raser que les hommes qui ne se rasent pas eux-mêmes.

Alors on a le choix : le barbier est un menteur, le barbier est une femme, le barbier est un garçon pré-pubère, le barbier est imberbe, le barbier est Dieu, le barbier est un robot, le barbier n’existe pas, qu’est-ce qu’un barbier? Qu’est-ce qu’une barbe ?

A moins qu’un des hommes « qui ne se rasent pas eux-mêmes » vienne raser le barbier ?

Étiquettes : , ,