Les semelles



Photo de mes chaussures de marche après une montée de 2 heures à 2800 mètres d’altitude et une heure de marche.

Pendant ma pause ( 21 minutes ) je remarque une semelle par terre. Je me dis qu’il y a des pollueurs partout. Je me lève et au bout de 10 minutes de marche j’entends  » schlap…schlap…schlap  » et je me dis que j’accroche du pied droit et que ma plante du pied gauche me fait mal.

Je regarde et je remarque que j’ai la semelle qui se balade sous mon pied droit et que je n’ai plus de semelle gauche.

Je comprends que le pollueur c’est moi !!! J’arrache la semelle droite et la mets dans mon sac à dos.

La descente de 2 heures fut interminable avec les caillasses sous les pieds. J’ai pas remarché le temps de ma semaine de vacances.

Le trou du culLe trou du cul



Finalement, l’Emporté-Marchandise est le trou du cul de la Société : il y a beaucoup de vents, des pétarades, on est dans la merde, ca sent mauvais, le transit est impossible, tout est bouché, il fait sombre, y a que des fayots, personne ne le voit et personne ne s’en préoccupe