A l’église



Séquence nostalgie en léger différé : Eglise de Norroy le Veneur chauffée, 9h30, soleil et vent frais. 2 à 3 personnes:

-Pour la quête, ils ne prennent pas la carte bancaire.

-Les pépés et les mémés ne viennent pas pour priez, mais pour draguer à la douce sous l’oeil du Seigneur, et se collent entre sexes différents, manteau contre manteau, pour se réchauffer le coeur, voir autre chose…

-Au moment de la bise ou de la main entre voisins, il y a des dérapages.

– Je ne sers pas la main de ceux que je ne connais pas et ne fait pas la bise aux cougards dindonnées.

– Le curé croit ce qu’il dit.

– Le curé ne croit pas aux fantômes, mais ce qu’il dit ( bis).

– Une belle brune et une belle blonde…mais parle à ma main…

Voilà le microcosme du dimanche matin, jour du Seigneur…mais pas le mien !

Amen ta soeur !

OdoromanOdoroman



Je suis multi-odeurs : shampoing, savon, crème anti-rides, dentifrice, crème à raser, après-rasage, parfum, déodorant, Cajoline … Ce soir sueurs et poussières en plus … Nan, pour les toilettes, je ne fais pas sur moi ! Pas besoin d’eaux des toilettes !

L’innocence sarkozisteL’innocence sarkoziste



On découvre sur une ile déserte deux personnes : l’une est un homme politique de Droite qui répète sans cesse « baisée, baisée », l’autre est le corps calcinée d’une femme sans tête déclarée plus tard « islamo-gauchiste »). Sa culotte à 9 mètres, Nord Nord-Est. L’homme dit que c’est un dragon bleu qui a